Olivier Gaillard
Député de la 5ème Circonscription du Gard

À l'Assemblée Nationale

En tant que rapporteur spécial du budget opérationnel de la défense, j'intervenais en commission des finances, dans le cadre de l'évaluation des politiques publiques, en présence Madame la ministre des Armées, Florence Parly.

L'entrée en vigueur de la programmation militaire 2019-2025 se devait de se faire dans un cadre budgétaire maitrisé et appaisé. L'exécution du budget 2018, que j'ai analysé, et sur laquelle je remettrai très prochainement un rapport, a été saine et sincère, après une année 2017 mouvementée budgétairement (dégels de crédits, décrets d'avance...).

Le point de vigilance saillant qui ressort de mon évaluation est lié au schéma d'emplois. Un schéma d'emploi 2018 qui a été réalisé bien en deça de la cible fixée initialement. C'est principalement sur les problèmes de recrutement et de fidélisation du personnel militaire que j'ai alerté ainsi que sur un des dispositifs créés pour y répondre, le Plan Famille.

Mes question à la Ministre, que vous pouvez retrouver en vidéo, ont porté sur ces enjeux qui conditionnent le maintien d'une armée jeune et opérationnelle.

Il n'en demeure pas moins que l'exécution du budget défense 2018 tranche par sa gestion rigoureuse, transparente et sans à-coups, permettant de faire face aux grandes trajectoires stratégiques de la loi de programmation militaire.

Dans sa note d’analyse de l’exécution budgétaire, la Cour des comptes parle avec raison de «cohérence retrouvée».


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.