Olivier Gaillard
Député de la 5ème Circonscription du Gard

À l'Assemblée Nationale

Je propose à Didier Guillaume, Ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, un meilleur encadrement des ressources de foin ou de paille afin d’éviter le détournement de l’usage alimentaire des terres, l’épuisement de la matière organique des sols, et l’affaiblissement de l’élevage.

 

Monsieur le Ministre,

Les épisodes de sécheresse, plus ou moins extrêmes, deviennent la norme. Cette année, ma circonscription, et l’ensemble du département du Gard, à l’image d’autres territoires français, traversent une crise hydrologique exceptionnelle doublée d’un risque incendie maximal.

Le plan de mobilisation générale pour l’agriculture est une réponse pour faire face à l’urgence et aux conséquences potentiellement désastreuses de ces calamités climatiques.

Grâce à votre engagement sur le front européen, les agricultures devraient bénéficier, dès octobre, d’un milliard d’euros d’avance de trésorerie supplémentaire. A nouveau, le dispositif de calamité agricole entrera en jeu.

Votre autorisation d’exploiter des jachères dans les départements les plus touchés permet d’atténuer la pénurie à venir de fourrage.

Dans un tel contexte, devenu habituel et dont les effets cumulés rongent chaque année un peu plus les trésoreries des exploitants, les ressources de fourrage sont en tension croissante, et devrait faire l’objet d’une utilisation tournée prioritairement vers la satisfaction des besoins de l’élevage, et in fine de l’alimentation, dans le cadre d’une gestion durable des jachères.

Votre volonté bienvenue d’impulser une approche globale, une organisation en flux de solidarité pour répartir les ressources de foin ou paille excédentaires pourrait opportunément être complétée d’une mesure d’encadrement de l’utilisation sous forme de broyage aux fins de méthanisation.

Compte tenu de la chronicité des pénuries de fourrage, j’apprécierais que vous me fassiez connaitre votre positionnement quant à la recherche d’une solution d’encadrement véritablement normatif, opposable et efficace, afin d’éviter le détournement de l’usage alimentaire des terres, l’épuisement de la matière organique des sols, et l’affaiblissement de l’élevage.

Sachant pouvoir compter sur votre bienveillante attention, et dans l’attente de votre réponse, je vous prie d'agréer, Monsieur le ministre, l'expression de ma très haute considération.

 

Olivier Gaillard

Député du Gard


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.