Olivier Gaillard
Député de la 5ème Circonscription du Gard

À l'Assemblée Nationale

Représenté lors de l’Assemblée générale du Syndicat des Vignerons Gardois, à la Chambre d’Agriculture, lundi dernier, le Député Gaillard a été informé, à la suite de son dépôt, d’une plainte de trois viticulteurs gardois pour fraude à l’étiquetage.

En cause, des bouteilles identiques étiquetées tantôt avec la mention « Vin français », tantôt « Vin espagnol » à des prix différents, associées à des tickets de caisse ne faisant apparaître qu’une seule origine : « Pays d’Oc ».

Sur ce sujet brulant, le député était intervenu à la fin de l’été dernier, auprès du Ministre Bruno Le Maire, pour alerter l’Etat sur l’ampleur du phénomène et les conséquences économiques engendrées.

Depuis la mise en place de contrôles renforcés une diminution des fraudes a été constaté. Ils restent cependant toujours insuffisants selon le député Gaillard. « Ces pratiques sont honteuses et doivent définitivement cesser ! Elles exigent un suivi poussé des résultats et des suites apportées aux contrôles de l’administration ainsi quaux plaintes déposées ».

Par ses courriers d’interpellation, adressés au Premier Ministre ainsi qu’au Ministre de l’Economie et des Finances, le député gardois sollicite des informations précises, chiffrées et actualisées, sur les dossiers connaissant des suites judiciaires et sur les sanctions prononcées.

Sa demande porte sur l’ensemble des dossiers, qu’ils résultent de contrôles de la DGCCRF (La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) ou de plaintes de producteurs et de consommateurs, tout particulièrement celle des trois viticulteurs gardois. 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.