Olivier Gaillard
Député de la 5ème Circonscription du Gard

En circonscription

Hier, de bonne heure, j’allais retrouver au Café de Rochebelle (commune d’Avèze), entrepreneurs et artisans, Denis Masseport (maçonnerie), Joël Serra (carrières), Ghislain Pallier (terrassement), Cyril Pomaret (plaques et isolation), Laurent Negre (menuiserie), Laurent Portales (énergie), Eric Lhomme (revêtements sols et murs),
Gérard Polop (Énergies fioul, gaz, granules bois, déménagements, stockage), Philippe Cardona (Sud Confort), René Sénégas (peinture, vitrerie), Bruno Montet (transport tourisme) élu (conseiller municipal et communautaire d’Aulas), Alessandro Cozza (adjoint au Vigan et conseiller communautaire du Vigan), réunis par Hubert Barbado, maire d’Avèze et conseiller communautaire.

Des échanges clairs et directs sur la situation des artisans. Des revendications en termes de fiscalité (notamment en termes de transmission d’entreprises), que je relayerai au national, et le constat d’un problème majeur lié à la formation des jeunes. Ce problème qui perdure depuis trop longtemps est de la seule responsabilité des politiques publiques nationales : déficit de valorisation de l’apprentissage et des formations pro, pari du baccalauréat coût que coût.

C’est pourquoi, l’une des première réformes d’ampleur entreprises et approuvée par l’Assemblée, est celle du mode de financement de la formation. Le système sera régulé par le monde professionnel et plus entièrement par les pouvoirs publics, les obligations droit du travail assouplies, les aides à l’embauche fusionnées.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.