Olivier Gaillard
Député de la 5ème Circonscription du Gard

En circonscription

Ce vendredi 15 décembre à 11 heures, Madame Annie CHAPELIER, Monsieur Olivier GAILLARD, Monsieur Max ROUSTAN, et Monsieur Christophe RIVENQ, ont été reçus à la Chancellerie par Messieurs, Pierre AZZOPARDI, sous-directeur de l’administration pénitentiaire, Nicolas HEITZ, conseiller chargé de la coordination des politiques de la justice et Sylvain LAVAL, chef de cabinet de Madame la Garde des Sceaux, pour défendre la création de la maison d’arrêt sur le bassin alésien.

Dans la cadre de l’ambitieux programme de recherches foncières pour l’implantation de 32 maisons d’arrêt, d’un centre de détention et de 28 quartiers de préparation à la sortie, l’instruction a été donnée aux Préfets de 40 départements d’identifier sur leur territoire les emprises foncières disponibles, publiques ou privées qui pourraient accueillir les futurs établissements dans chacune des agglomérations du programme. C’est dans ce cadre que le territoire dAlès agglomération a été retenu pour un travail de prospection en février 2017.

Les terrains étudiés le sont en fonction de leur superficie, de leur accessibilité (desserte routière, transports en commun, accès aux équipements publics), les données d’urbanisme (propriété, droit des sols, etc.), des caractéristiques physiques (topographie, hydrologie, hydrographie, cavités souterraines), de la visibilité du terrain (réseaux, voieries, raccordements), de l’environnement du site et des risques naturel ou industriel. A l’aune de cette grille d’analyse, le terrain du site du Mont Ricateau (Rochebelle), proposé par lagglomération d’Alès pour la construction d’une maison d’arrêt de 450 places, a été retenu. Des études foncières complémentaires ont débuté en juin dernier par l’Agence Publique pour l’Immobilier de la Justice, maître d’ouvrage de l’opération, ainsi que l’examen des modalités d’acquisition des terrains.

D’une forte volonté commune manifeste, les élus de la Nation, de la Région, du Département, de lAgglomération et de la Commune d’Alès ont mis en avant la compatibilité des caractéristiques naturelles et foncières du site avec le cahier des charges du ministère. Le ministère attentif et sensible à largumentaire des élus a marqué de son intérêt ce projet tout en demandant des études complémentaires. C’est pourquoi un nouveau terrain, proche du Tribunal de Grande Instance d’Alès, de son commissariat et de sa caserne de pompiers, leur a été soumis, si toutefois le site du Mont Ricateau présentait des incompatibilités. Une nouvelle étude de faisabilité pourrait ainsi voir le jour assez rapidement. Les conclusions seront connues prochainement.

Enfin, il est à noter que ni la Cour d’appel, ni le Tribunal de Grande Instance d’Alès ne disparaîtront, les élus ont eu la confirmation du cabinet de Madame la Garde des Sceaux, Nicole BELLOUBET. 

 

Madame Annie CHAPELIER Députée de la 4ème circonscription du Gard 

Monsieur Olivier GAILLARD, Député de la 5ème circonscription du Gard Conseiller départemental 

Monsieur Max ROUSTAN Maire d'Alès et Président d'Alès Agglomération 

Monsieur Christophe RIVENQ Directeur Général de la mairie d’Alès et d’Alès Agglomération Conseiller régional 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.