Olivier Gaillard
Député de la 5ème Circonscription du Gard

Au national

Je signe avec enthousiasme la tribune lancée par Philippe Folliot plaidant pour l'inscription du Tour de France au patrimoine culturel immatériel de l'UNESCO. Une reconnaissance qui serait on ne plus logique dans la mesure où, chaque année, cet événement sublime des territoires d'exception aux fortes identités culturelles, des monuments et patrimoines eux même classés ou candidats à l'UNESCO. Cette année, le passage des coureurs sur Pont du Gard (inscrit à la liste des biens de l'humanité) lors de la boucle romaine Nîmes-Nîmes, ville candidate au patrimoine mondial, marquera un moment historique pour le Tour.

Le Tour, c'est bien plus qu'une course cycliste, c'est un gigantesque spectacle vivant qui s'élance durant un mois depuis 1903, sur les routes, à travers nos villages et villes. Un mythe populaire, sportif, culturel, et patrimonial ; une passion française, européenne, et mondiale. Il captive à tous les âges, dans tous les pays, faisant rayonner l'exception et la diversité culturelles de la France.

Plus que centenaire, le Tour se transmet de génération en génération, se recrée en permanence. L'héroisme sportif, la puissance des paysages et des monuments bâtis au fil des âges, les traditions ancrées dans les territoires, sont autant de marqueurs qui rendent cet événement unique et inspirant. Un récit, une mythologie ayant comme théâtre, la France, ses territoires façonnés et sauvages, ses monuments.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.