Olivier Gaillard
Député de la 5ème Circonscription du Gard

Au national

Les Chambres de Commerce et d’Industrie sont des acteurs clés du développement économique des territoires. Elles sont au nombre de 126 dans le pays et de nécessaires rapprochements sont à l’étude (rapprochements entre elles et avec d’autres acteurs de l’accompagnement comme les chambres de métiers et de l’artisanat), pour mutualiser les moyens et les coûts mais surtout pour agrandir leur impact sur l’économie. Face à la métropolisation croissante de notre pays, la tentation est donc grande d’accompagner ce mouvement en les centralisant dans les capitales régionales. Nous pensons tout le contraire.

Les métropoles tirent la croissance économique et l’emploi des régions mais ne résolvent pas les fractures territoriales. L’erreur serait de penser l’aménagement du territoire uniquement sous l’angle de ce nouveau jacobinisme régional, asséchant les territoires au profit des métropoles. La concentration de l’économie et des pouvoirs reste la raison d’être des métropoles et c’est donc aux territoires intermédiaires de s’organiser entre eux, en encourageant les alliances horizontales autour de leur complémentarité et de leurs atouts spécifiques. La nouvelle révolution industrielle autour du numérique peut et va créer une économie en archipel, déconcentrée, qui décongestionnera les Métropoles et donnera sa chance à tous les territoires. Les CCI, catalyseurs d’attractivité, ont ainsi toute leur place dans cette logique, auprès des territoires intermédiaires, ruraux et ultra-marins pour accroître leur attractivité.

Les rapprochements de CCI doivent ainsi se faire sur la base des réalités économiques et des bassins de vie plutôt que sur la logique des frontières administratives ou du centralisme régional. L’objectif est de faire correspondre le périmètre des CCI aux bassins économiques, sur le modèle de ce qui a été réalisé en Normandie, dès lors que ceux-ci ont atteint une taille suffisante.

Dernier acteur public de proximité pour l’accompagnement des entreprises dans de nombreux territoires, les CCI ont bien souvent déjà intégré leur rôle dans la cohésion des territoires, par la mise en place d’antennes des CCI (par exemple dans les bureaux de poste ruraux en Gironde) ou un dispositif de péréquation à destination des CCI en territoires reculés. C’est également la cohésion qui est recherchée quand le réseau des CCI fait de l’accompagnement numérique des entreprises et des territoires une priorité, avec la future plateforme numérique CCI Store contenant des applications de start-ups sélectionnées pour aider les TPE et PME. Les entrepreneurs d’avenir, l’innovation et les start-ups sont déjà dans nos territoires intermédiaires, il nous faut créer des écosystèmes pour les aider et les maintenir sur ces territoires.

Acteurs incontournables de la vie économique, notre conviction est que les CCI ont aussi un rôle clé dans la cohésion des territoires. Organisons-les autour des réalités économiques, au profit de tous les territoires plutôt que de risquer leur dilution au profit de CCI uniquement régionales. À l’heure ou la démarche Action Publique 2022 doit engager les transformations et la modernisation de l’action publique, les députés de la majorité ici signataires sont favorables à ce que le gouvernement s’engage dans cette voie, et dans cette vision de l’avenir de nos territoires.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.