Olivier Gaillard
Député de la 5ème Circonscription du Gard

En circonscription

Ce matin aux côtés du Prefet du Gard, du président du Département du Gard, de nombreux élus et collègues, je me suis rendu à Gajan, chez Renaud André, propriétaire du domaine du Mas de la Baraque, puis à Tornac, auprès de Jacques Blanc, président de la cave coopérative Les Vignerons de Tornac.

Des discussions se sont engagées entre élus et professionnels, en présence de la Chambre d'agriculture du Gard, des Vignerons coopérateurs Occitanie, des Vignerons indépendants du Gard, des Jeunes Agriculteurs Gard, du Syndicat Fdsea Gard ou encore du Syndicat Vignerons Gardois.

La question de l’accès à l’eau liée aux sécheresses consécutives a été abordée, tout comme l’aide à l’installation des jeunes agriculteurs, les zones agricoles non traitées, la baisse annoncée de la TFPNB (taxe foncière sur les propriétés non bâties), l’écriture du schéma départemental de la ressource en eau brut qui sera présenté en fin d’année.

J’ai rappelé l’urgence d’entrer dans la phase opérationnelle. Les agriculteurs eux-mêmes, avec l’appui de leurs partenaires, devront travailler ensemble pour porter des projets d’irrigation, de captage et d’utilisation des eaux usées à des fins agraires, aux côtés de l’ARS.

Notre département, précurseur dans le bio, est devenu le 2e département en la matière, toutes récoltes confondues. Il compte 17 AOP/IPG sur l’ensemble du territoire, vitrine d’un beau savoir-faire et d’une qualité de produits gardois que nous devons préserver.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.