Olivier Gaillard
Député de la 5ème Circonscription du Gard

En circonscription

Le cabinet de la ministre de la Justice, garde des Sceaux, Nicole Belloubet, m’informe que le lieu d’implantation de la nouvelle maison d’arrêt, inscrite dans un plan de lutte contre la surpopulation carcérale dans le Gard, a été arrêté sur le bassin alésien.

Deux sites sur le bassin avaient été identifiés comme emprises foncières disponibles, susceptibles d'accueillir le futur établissement destiné à accueillir 500 détenus et 400 nouveaux emplois. J'avais présenté ces sites au ministère de la Justice en décembre dernier.

Cette victoire est collective !

Pour rappel, ce dossier alésien reçoit de nombreux soutiens dont celui de Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, de Denis Bouad, président du département du Gard , de Simon Sutour, Sénateur, de Fabrice Verdier, ex député et conseiller régional, William Dumas, ex député, d’Annie Chapelier, députée, de Max Roustan, maire d’Alès et président d'Alès Agglomération, et de Christophe Rivenq, Conseiller régional Occitanie.

Il appartient maintenant à la ministre de la Justice, d’annoncer officiellement, la semaine prochaine, le projet précisément retenu. Une grande victoire dont je ne peux que me féliciter tant cette décision est positive pour le territoire !

Concernant Alès, 114 M€ sont prévus pour la construction de l'établissement (lancement en 2020, livraison 2025/26) sur la commune de Saint-Hilaire-de-Brethmas, à proximité de la voie expresse. Concernant Nîmes, 150 places supplémentaires sont prévues à échéance 2022 au sein de l’établissement actuel. L'opération globale budgétée à hauteur de 33 M€, comprend à hauteur de 26,5 M€ l’extension avec les nouvelles places, et, pour le complément, la réhabilitation de l’existant.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.